15 mai 2015

Poupées Marie D'O



Les poupées de chiffon Marie D'O, et leurs célèbres "smoky eyes" très charbonneux, sont connues de toutes les collectionneuses et toujours très prisées aujourd'hui.

Mais qui les a créées? Penchons nous un peu sur celle qui leur a donné vie:


Marie D'O, de son vrai nom Marie Madeleine TANCRE (1932-1987), est née à Haubourdin dans le Nord, la commune voisine de celle où j'ai passé toute mon enfance. 

 Elle fait ses débuts dans une entreprise de confection dans les années 50, à Lille.
Après une formation de couturière, elle se met à confectionner des poupées de chiffon pour sa fille, ce qui l'amène très vite à lancer sa propre entreprise de confection de poupées artisanales afin d'y créer des poupées pour adultes

A l'époque, ses premières poupées étaient fabriquées d'une seule pièce (donc très rigides), en toile jute marron avec les yeux peints à la gouache. 

La toile de jute a ensuite été remplacée par du tissu couleur chair, avec toujours ces mêmes yeux de forme arrondie. 
Dans les années 60, elle obtient la palme d'or au "Salon des Arts", Porte de Versailles à Paris, qui fait d'elle la créatrice de poupées en vogue à l'époque. Ses poupées entrent dans l'histoire et demeurent aujourd'hui reconnues et recherchées par les collectionneurs.

C'est en 1975 que Marie D'O crée "Marie-Louise", sa 1ère poupée à la tête en 3D et aux célèbre regard charbonneux devenu sa signature. Le succès fut immédiat et d'une telle ampleur qu'environ 4000 poupées similaires furent fabriquées chaque mois par la petite usine Lilloise durant les années 80.





Les poupées sont proposées dans différentes tailles allant de 50 cm à 1,40 m. Elles sont toutes signées Marie D'O + la date sur la nuque. Certains modèles, plus rares ont une tête en bois.



Marie D'O signe également des des peintures, des range-pyjama, des vêtements, des coussins...


Après la mort de Marie D'O, la fabrique s'est poursuivie jusqu'en février 2006 où elle a définitivement cessé.


Les poupées Marie D'O sont aujourd'hui recherchées dans le monde entier par des collectionneurs passionnés.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire